Les médias parlent de SOS Entrepreneur

Presse écrite

La Voix du Nord : SOS Entrepreneur, parrain d'une nouvelle mini-entreprise de l'EPIL

Le 22-04-2014

 Wazemmes : une mini-entreprise qui ne se « kit » pas.

 Ils n’ont pas attendu d’être sorti des bancs d’école pour créer leur entreprise. Ils, ce sont les trente lycéens des bacs professionnels Aménagement espace architectural, Technicien menuisier agenceur et Hygiène propreté stérilisation du lycée professionnel EPIL de Wazemmes.

 Depuis septembre, les élèves se sont lancés dans la création d’une mini-entreprise nommée Ne me KIT pas, dirigée par Tristan Trancard. Un joli nom pour réunir cinq projets en kit. Fresh Loo, Macaré, Shop ton j’ton, shop ton sac et Kit versus cold répondent ainsi à tous les besoins du quotidien. « Nous sommes partis de ce qui nous révoltait dans notre quotidien et nous avons cherché à créer un objet pour y remédier », explique Tom Lascombe, chef de projet de Kit Versus Cold.
Résultat : les élèves proposent d’améliorer nos courses, de résister au froid et aux intempéries en hiver en cas de panne de voiture, de pouvoir nettoyer facilement les toilettes publiques et de réaliser des macarons carrés. Des bonnes idées qui séduiront peut-être le jury lors de la finale des mini-entreprises d’Entreprendre pour apprendre (EPA) le 21 mai prochain. En attendant de pouvoir présenter leur entreprise et de se confronter aux 150 mini-entreprises de la région, les lycéens peaufinent leur projet. « Nous sommes dans la phase de finition et de commercialisation de nos produits », souligne Justine Lemort, chef de produits de Fresh Loo.
« C’est un vrai challenge »
Car la mini-entreprise permet de réaliser de A à Z son projet. « Cela change des cours, on touche la réalité d’une entreprise et on met en application nos cours sans s’ennuyer », souligne Tom Pruvost, chef de produit de Macaré. « C’est un vrai challenge de créer son entreprise en si peu de temps et de réussir à faire des bénéfices », ajoute son collègue David Liebart pour Shop ton j’ton.
Aidés par leur professeur, un intervenant d’EPA et Bruno Delcampe, dirigeant de SOS Entrepreneur, les lycéens souhaitent reverser leur bénéfice à la Croix-Rouge française. Un bénéfice qui s’effectuera sous forme de partenariat. « On nous a demandé de créer des kits spécifiques pour la Croix Rouge avec les bénéfices. Kits qui seront revendus aux plus démunis et dont la somme nous sera reversée pour créer des nouveaux kits », explique Valentin Lemaire, créateur de Shop ton sac. De quoi pérenniser le projet et inciter le public à ne plus quitter ses kits préférés.

Retour

Entrepreneurs...

"N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur."

Albert Einstein