Les médias parlent de SOS Entrepreneur

Presse écrite

Les Echos - L'alerte anti-suicide se généralise dans les tribunaux

Le 25-02-2020

Apesa : 60 tribunaux de commerce sur 134 ont adopté le dispositif d'accompagnement des dirigeants désespérés.Sur les 2775 alertes traitées depuis la création du dispositif, en septembre 2013, 1029 cas on été recensé l'an dernier.

Pour industrialiser le dispositif, Apesa a recours à Ressources Mutuelles Assistance. Sur les 250 personnes de cette plateforme, 6 se relaient pour répondre aux alertes les plus urgentes, nécessitant une prise en charge psychologique immédiate. Pour Marc Binnié, les élus locaux et les services des collectivités peuveny aussi cerner des entrepreneurs en souffrance, croisés au quotidien. Un partenariat va être conclu en ce sens avec la communauté d'agglomération Centre Ouest Bretagne.

Les associations accompagnant les entrepreneurs en difficulté sont regroupées sur le portail web "Portaildurebond.eu". Avec des champs d'intervention complémentaires :SOS Entrepreneur en amont. Apesa pour gérer les urgences anti suicide, 60 000 Rebonds, Second Souffle et Re-créer pour redémarrer. Ces associations se rencontrenet toutes les six semaines. Objectif : Identifier les projets à développer et des pistes de lobbying au contact d'invité influents (DGE, Ordres des Experts Comptables,  BPI France, assurances,....). Avec Re-créer, dont il est secrétaire général, Christian de Baecque, président du Tribunal de Commerce de Paris, organise des ateliers mensuels à Paris . Ces ateliers animés par deux anciens dirigeants ayant traversés des difficultés permettent aux participants d'échanger. Il y a un aspect proche du confessional. Leur entreprise, c'était leur raison de vivre. Et la plus part n'ont pas souscrit d'assurance.

Les associations négocient avec Bercy pour créer un fonds du rebond. Ce fonds a pour but de garantir les crédits bancaires accordés aux entreprises en phase de rebond, explique Christian de Baecque. A cejour, les banques sont rétives, en cas d'échec des dirigeants. Les modalités de financement restent à définir.

Retour

Entrepreneurs...

"Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir."

Jean Mermoz