Les médias parlent de SOS Entrepreneur

Presse écrite

Le journal des entreprises - Un mois vu par...Bruno DELCAMPE

Le 05-02-2016

Directeur, Fondateur

SOS Entrepreneur, association d'aide aux dirigeants de PME en difficultés

PARCOURS

   Membre Fondateur du "Portail du Rebond des Entrepreneurs", premier groupement d'intérêt associatif français

   1ier Prix Edhec de l'entreprise Solidaire en juin 2012

Défaillances d'entreprises
Même si on a Le sentiment que ça va un peu mieux, les chiffres de l’année 2015 restent encore 25 % au-dessus des données de l'avant-crise de 2008. Le retournement n'a pas encore eu lieu. Il y a de fortes chances pour que 2016 démarre avec un meilleur niveau mais les moyennes de progression, entre 2007 et 2015, restent catastrophiques: + 15 % pour les entreprises de moins de 3 salariés, + 66% pour celles allant de 3 é 9 employés, + 57 % pour les entreprises de 25 é 49 salariés, + 41 % pour
les 50 é 90 salariés et + 34 % pour les sociétés de plus de 100 personnes. Même si les carnets de commande ont tendance à se reconstruire, le défi pour les entreprises sera désormais le fonds de roulement.


Loi Macron
Pour sortir les entreprises d'un niveau de haut de bilan financier trop bas et les aider dans la re-constitution de leurs fonds propres, le prêt inter-entreprises, annoncé en aout dernier, dans le projet de loi Macron donnait de bonnes nouvelles. Mais il tarde à venir. Au Ministère, on me répond que ça prend du temps, qu'ii faut attendre la mise en place du décret d’application. Du côté des entrepreneurs, la situation s'enlise pendant ce temps-là. Comme les capitaux propres ne sont pas suffisants, difficile de demander des prêts aux banques pour financer le besoin en fond de roulement. Ils se retrouvent dans des situations où l'attractivité repart bien qu'ils n'aient pas les finances pour assurer la production. Je côtoie plusieurs cas de ce genre dans la région.


Portail du Rebond des Entrepreneurs
Dans le cadre de notre groupement d'intérêt associatif, nous avons proposé au ministre Emmanuel Macron un certain nombre de propositions d'aménagement de la Loi Noé et portant, entre autres, sur la caution bancaire personnelle à atténuer et la sanctuarisation des domiciles de dirigeants, la possible contribution des particuliers au fonds des entreprises locales, l’obligation d'une assurance santé des entreprises pour l'accompagnement, du dirigeant qui devrait également pouvoir bénéficier d'un SMIC limité dans le temps lui permettant de vivre quand sa société est liquidée.


Propos recueillis par Virginie Wojtkowski

 

 

 

 

 

 


Bruno DELCAMPE, Fondatur & Directeur de l'association SOS Entrepreneur

 

Retour

Entrepreneurs...

"Tout le monde échoue une première fois. Si tu ne connais pas l'échec, comment pourrais-tu connaître le succès ?"

Andy Wachowski